Cambriolage au Lycée Thuriaf Bantsantsa

Grande fut la surprise des enseignants arrivés très tôt ce matin au lycée. Ils ont constaté avec amertume que le bâtiment administratif a été visité par des cambrioleurs dans la nuit. Les malfrats ont surement profité de la forte pluie qui est tombée cette nuit sur Port-Gentil pour commettre leur forfait.

Le gardien et les enseignants présents au lycée ont vite fait d’appeler le proviseur. Celui s’est immédiatement rendu sur les lieux où il a été accueilli par le triste spectacle de portes éventrés et de tiroirs renversés. A l’exception du bureau de l’informaticien et de celui de la conseillère d’orientation psychologue, tous les autres bureaux ont été « visités ». C’est-à-dire ceux du proviseur, des différents censeurs, de l’intendante, ainsi que la salle de reprographie et les deux secrétariats.

Les motivations des malfaiteurs restent floues à l’heure où nous publions ces lignes. Que sont-ils venus chercher dans un établissement scolaire ? De l’argent ? Il n’y en a pas souvent dans les écoles et lycées. Même lors du paiement de la bourse, les fortes sommes dues au élèves sont généralement gardées la nuit à la trésorerie provinciale.

Ce cambriolage reste d’autant plus mystérieux que nos « visiteurs » n’ont même pas touché aux équipements de valeur que sont les ordinateurs et autres imprimantes qui se trouvent dans chaque bureau. Même les imprimantes et ordinateurs neufs qui se trouvent encore dans leurs emballages d’origine n’ont pas été emportés. A première vue, aucun dossier n’a disparu. Le proviseur a simplement constaté que quelques bouteilles de liqueur et de champagne se trouvant dans son réfrigérateur avaient été emportées. Des cambrioleurs adeptes de Bacchus !

Cherchaient-ils quelque chose de précis ? Les spéculations vont bon train parmi les enseignants et les membres de l’administration. Etaient-ce des élèves exclus de l’établissement en fin d’année dernière ? Peu évident, car pourquoi alors avoir attendu tout ce temps pour se venger ? Des gens qui veulent nuire au Lycée Thuriaf Bantsantsa en cette fin de trimestre? Possible.

Les autorités judiciaires ont été rapidement saisies. Elles vont diligenter une enquête. Laquelle, nous l’espérons, permettra de mettre rapidement la lumière sur ce cambriolage. Pour la sérénité de notre établissement.

 

Sébastien Nzuzi, LTB News, le 14 décembre 2012

photos sur facebook:


http://www.facebook.com/media/set/?set=a.351614244937594.75736.238009982964688&type=1

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site