Règlement intérieur

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE,                                          RÉPUBLIQUE GABONAISE
DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR,                                                               Union – Travail – Justice
DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE,
DE L’INNOVATION ET DE LA CULTURE
-----------------------------------
DIRECTION D’ACADÉMIE PROVINCIALE
DE L’OGOOUÉ-MARITIME
-----------------------------------
LYCÉE THURIAF BANTSANTSA
-----------------------------------
B.P. : 1019 – TEL : (241) 04.59.04.59
-----------------------------------
PORT-GENTIL
 

 

 

 

 

REGLEMENT INTERIEUR

 

 

PREAMBULE

 

« L’application strict du règlement grandit celui qui le respecte et le met en pratique. »

Le Lycée Thuriaf BANTSANTSA est un établissement public d’enseignement général. Il est doté d’un cycle complet (de la sixième en terminale) et a pour vocation : la formation intellectuelle, morale et civique de l’élite gabonaise de demain. D’où sa devise : Travail - Discipline - Réussite.

 

Article 1 : Les cours commencent à 7h30 mn et se terminent à 12h55 mn en matinée, et de 13h15 à 18h35 mn l’après-midi. Tous les élèves doivent être présents en classe au moins 5 minutes avant le début de chaque cours.

Article 2 : La permanence n’est pas une récréation. Les élèves ne peuvent se déplacer que s’ils doivent changer de classe. Ils doivent mettre à profit cet intervalle de temps pour apprendre leurs leçons. Tout élève pris hors de sa salle de classe aux heures de permanence sera exclu temporairement pendant 03 jours.

Alinéa 1 : Il est strictement interdit aux élèves de circuler pendant les heures de cours. Les Enseignants et les Surveillants sont tenus au strict respect de la présente disposition. Tout élève déambulant dans l’enceinte de l’établissement, aux heures de cours sans autorisation de l’Administration sera exclu provisoirement pour trois jours.

Article 3 : Les portails sont fermés à 7h45 mn (ou 8h20) en matinée et à 13h20 l’après-midi.

Article 4 : Les retards sont interdits ; les élèves arrivant en retard sont interdits de cours à la première heure. Ils reprennent les cours en deuxième heure après la sonnerie.

Article 5 : Les seules heures de sortie de l’établissement sont les suivantes : 11h15 mn et 12h55 mn en matinée et, l’après-midi, après les cours.

Article 6 : La journée du samedi est réservée exclusivement aux activités socio-éducatives, culturelles et sportives. Aucune autre activité ne sera entreprise sans l’autorisation de l’administration

Article 7 : Les élèves consignés pour cas d’indiscipline ou pour tout autre motif, doivent se présenter au Censorat de vie scolaire, afin d’exercer un travail manuel ou intellectuel.

Article 8 : Les élèves doivent avoir un uniforme compatible avec les exigences de l’établissement. II est interdit de porter tout autre vêtement au dessus (Tee shirt…). Les élèves ne se conformant pas à cette règle se verront refuser l’accès à l’établissement. En cas de récidive, ils s’exposent à des sanctions allant jusqu’à une exclusion temporaire d’une semaine.

 L’uniforme :

 1. Garçon : Pantalon bordeaux / chemisette blanche avec ou sans logo ; paire de chaussures fermées.

N.B. Le port de la ceinture est obligatoire et les cheveux doivent être soigneusement taillés. Les pantalons « slimés » ou délavés sont interdits.

2. Filles : Jupe bordeaux (longue et ample arrivant au moins aux genoux), chemisette blanche avec ou sans logo du lycée, paire de chaussures fermées.

 N.B : Les tresses au fil ainsi que les « civiles » sont de rigueur.

Article 9 : Les coiffes fantaisistes, multicolores, les rastas, les tissages, les boucles d’oreilles, les bijoux en or ou en argent, les peintures (rouge à lèvres, vernis, maquillage) sont interdits ainsi que le port de chaînette au pied.

Article 10 : La consommation des boissons alcoolisées et du tabac est néfaste pour la santé et l’environnement pédagogique. Il est donc interdit aux élèves de consommer de l’alcool ou de fumer à l’intérieur comme à l’extérieur de l’établissement.

Article 11 : Il est interdit aux élèves de jouer au poker à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur ou aux abords de l’établissement.

Article 12 : L’usage du chewing-gum est interdit, tout comme est proscrite toute activité commerciale dans les salles de classe.

Article 13 : L’usage des baladeurs et des téléphones portables par les élèves est interdit dans l’enceinte de l’établissement.

Article 14 : Le port de la casquette et du foulard est strictement interdit dans  l’enceinte de l’établissement.

Article 15 : Tout acte de violence verbale ou physique, obscène ou de vol caractérisé entraîne les coupables devant le conseil de discipline.

Article 16 : L’usage des objets dangereux comme les armes blanches, pétards, projectiles, les lames est strictement interdit.

Article 17 : Les graffitis, l’utilisation du « blanco » sur les tableaux, les bancs, les portes et les murs sont interdits. Ces délits, comme tout autre acte de vandalisme, conduisent leurs auteurs devant le conseil de discipline.

Article 18 : Il est strictement interdit de transporter un table-banc d’une salle à une autre. Les contrevenants seront exclus définitivement.

Article 19 : Tout élève qui donne une fausse identité à un enseignant, un surveillant ou un membre de l’administration sera traduit en conseil de discipline et s’expose à des sanctions allant jusqu’à l’exclusion définitive.

Article 20 : Au terme du conseil de discipline, les sanctions suivantes sont envisagées en fonction de la gravité du délit : avertissement, blâme, réparation, exclusion temporaire, exclusion définitive.

Article 21 : Il est strictement interdit aux élèves de s’approcher du lac situé derrière la barrière du lycée sous peine d’exclusion définitive. Tout élève escaladant la barrière sera exclu définitivement au terme d’un conseil discipline.

Article 22 : La présence aux cours est obligatoire. Un élève absent des cours toute une journée ne peut accéder en classe que sur présentation du billet d’entrée délivré par le Censeur de vie scolaire du cycle concerné. Les professeurs principaux et les chefs de classe sont tenus de veiller à la stricte application de la présente disposition.

Article 23 : Les autorisations d’absence pour cas de maladie, de deuil ou autre raison fondée sont délivrées par les Censeurs de vie scolaire, qui en délimitent la durée. Celle-ci ne devrait pas excéder une semaine pour les cas de deuil.

Article 24 : Toute absence à une évaluation, non justifiée dans les 48 heures est sanctionnée par la note zéro (0). Par contre, l’absence justifiée place l’élève en droit de passer un devoir de rattrapage.

Article 25 : Toute fraude à une évaluation est sanctionnée par la note zéro (0).

Article 26 : Les bulletins de notes sont remis aux parents en charge de l’élève par le professeur principal. Il est formellement interdit à toute personne de récupérer les bulletins en se faisant passer pour le tuteur.

Article 27 : Les élèves qui se feront passer pour des parents d’élèves s’exposent à des sanctions disciplinaires.

Article 28 : Tout bulletin non récupéré à temps expose l’élève à une exclusion temporaire jusqu’à la récupération dudit bulletin par le parent habileté.

Article 29 : Il est strictement interdit aux élèves de falsifier les documents administratifs. Tout élève qui sera reconnu coupable de ce délit sera traduit en conseil de discipline.

Article 30 : Les classes désordonnées recevront un premier avertissement. En cas de récidive, le chef de classe et son adjoint seront traduits en conseil de discipline.

Article 31 : Le port de la moustache et de la barbe sont interdits. Les contrevenants s’exposent à une exclusion temporaire d’une semaine.

Article 32 : Tout élève exclu temporairement est tenu de se présenter au lycée chaque matin pour exécuter sa punition.

Article 33 : Il est interdit de jeter les ordures dans la cour du lycée, les poubelles étant là pour les résorber. Tout élève en flagrant délit sera traduit en conseil de discipline.

Article 34 : Tous les élèves doivent entrer dans l’établissement par le portail principal.

Article 35 : Les élèves sont soumis à un contrôle régulier des connaissances à travers des interrogations et des devoirs.

 1. Les interrogations : elles sont orales ou écrites, et surprises. Elles permettent au professeur de s’assurer que les leçons sont apprises quotidiennement ou non, afin de mieux contrôler le niveau et les capacités des élèves. Les notes varient entre zéro et dix (0 à 10), et leur nombre est illimité.

 2. Les devoirs : ils peuvent être faits sur table ou à la maison. Ils permettent au professeur de faire une évaluation globale après un certain nombre d’enseignements. Dans les classes de 4ème, 3ème, 2nde, 1ère et Terminale, il sera organisé au moins 2 devoirs communs par trimestre.

  •  Les élèves sont soumis à un minimum de trois devoirs par trimestre.

Article 36 : Le passage en classe supérieure est réservé uniquement aux élèves ayant obtenu une moyenne annuelle supérieure ou égale à dix sur vingt (10/20). Tout monnayage de notes, y compris les autres formes pernicieuses d’attribution de notes, sera sévèrement sanctionné.

Article 37 : Le Conseil de classe est un organe de décisions de la vie scolaire. Ses décisions ne peuvent être abrogées que par une commission de recours conjointement organisée par la Direction du Lycée et la Direction d’Académie Provinciale.

Article 38 : Le Conseil de discipline aussi un organe de décisions de la vie scolaire. Il est composé de manière suivante :

1-    Président : Le Proviseur

2-    Vice-président : Le Censeur Pédagogique du cycle concerné

3-    Rapporteur : Le Censeur de Vie Scolaire concerné

Membres

1-    Les surveillants généraux

2-    Deux enseignants désignés par le Président (un âgé / un jeune)

3-    Un enseignant désigné par l’élève pour assurer sa défense.

4-    Un représentant de la DAP et un représentant de l’A.P.E.

Article 39 : Les élèves évoluant dans les activités socio-éducatives, culturelles ou sportives peuvent bénéficier de certains avantages sur les plans administratif et pédagogique. Il en est de même pour les chefs de classe jugés exemplaires.

Article 40 : Les tableaux d’honneur récompensent les efforts des meilleurs élèves par classe et les palmes académiques, les meilleurs élèves par niveau.

Article 41 : Les parents d’élèves qui menacent les enseignants, les surveillants ou les membres de l’administration prendront sur eux la responsabilité de l’exclusion de leurs enfants.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site